Le chantier de la nouvelle maison communale d’Etterbeek a démarré. Dans 450 jours, les citoyens verront le résultat.

ux commandes de son engin de chantier qui glisse sur les mauvaises herbes, le bourgmestre d’Etterbeek, Vincent De Wolf (MR), a le sourire. Comme un enfant, il en profite pour conduire l’engin et s’imagine déjà poser ses dossiers dans son nouveau bureau. En juin 2019, il aura sa maison communale.

C’est un vieux projet qui rentre enfin dans sa phase terminale. En 2006, le collège etterbeekois décide de réurbaniser le terrain les Jardins de la Chasse, avenue des Casernes. « Nous avons la maison communale la plus laide de Bruxelles, commente Vincent De Wolf. A peine terminées, les ailes du bâtiment central étaient déjà vétustes. Nous avons étudié la possibilité de rénover la maison communale mais cela était impossible. Nous aurions dû tout démolir, ce qui aurait coûté 20 millions d’euros plus la reconstruction et le relogement des services pendant les travaux. C’est pour cela que nous avons décidé de construire un nouveau centre administratif qui regroupe tous les services aux citoyens, du CPAS à la police, en passant par la commune. »

En 2013, la démolition des pavillons de l’ancien hôpital d’Etterbeek débute, suivie par celle des « briques jaunes » du CPAS. En 2016, le permis d’urbanisme pour le centre est délivré et en mars 2017, le collège désigne l’entrepreneur. « Nous avons perdu un an et demi à cause du cahier des charges. Vu l’importance du marché, de nombreuses entreprises ont manifesté leur intérêt et nous avons eu quelques difficultés juridiques. Nous avons préféré être sûrs de nous et c’est pour cela que nous pouvons aujourd’hui démarrer un chantier sans aucun recours encore pendant. »

Pour monter ce projet, la commune a décidé de travailler en interne. Elle a juste fait appel à une entreprise de conseils pour le dossier financier. En effet, Etterbeek était déjà propriétaire de ce terrain. Grâce à la vente de certaines parcelles à des promoteurs privés, elle a pu financer son centre administratif. « A chaque fois qu’un logement est vendu, nous touchons des dividendes, explique le bourgmestre. Nous partions sur une base de 2.500 euros du mètre carré mais en réalité, les prix sont au-dessus. Nous devrions ainsi réaliser un bénéfice de 10 millions d’euros, ce qui nous permet de construire 37 logements moyens supplémentaires. »

En tout, ce sont 250 logements répartis sur plusieurs immeubles qui verront le jour sur les 3 hectares du site. Un parc de la taille d’un terrain de foot va également être aménagé. Il sera accessible durant la journée à tous les passants.

En sous-sol, le collège a prévu un parking de 300 places sur trois niveaux. « On trouvera aussi un funérarium multiconfessionnel, ajoute le bourgmestre. Cela permettra aux familles qui souhaitent organiser une cérémonie de qualité sans crémation de ne pas devoir se rendre à Uccle. »

Le centre administratif de cinq étages a été conçu par le cabinet d’architectes Jaspers-Eyers. Il sera évidemment entièrement passif et accueillera la police, le CPAS et la commune. Seuls le rez-de-chaussée et le premier étage seront accessibles au public. Un système de guichet unique a été imaginé. La salle pourra aussi servir pour des expositions, des spectacles. Le reste des 15.000 m² permettra aux administrations de revoir leur fonctionnement. Les bureaux seront aménagés en open space et c’est le fonctionnaire qui ira vers le citoyen. « Ce regroupement nous permet de faire des économies d’espace aussi puisque la salle du conseil ne servira pas qu’à ça. En plus, nous avons constaté que 80 % des gens venaient pour trois ou quatre raisons à la commune et utilisent de plus en plus le e-guichet. Les fonctionnaires sont en tout cas très enthousiastes. »

Sur le site, l’ancienne chapelle sera préservée. Désacralisée, elle va servir de bureaux aux associations de la commune. Un large parvis a aussi été pensé afin de dégager l’espace et donner une impression d’ouverture. L’entrée principale se fera par l’avenue des Casernes tandis que l’accueil et les bureaux du CPAS seront localisés à l’arrière du bâtiment, face à l’espace vert. Une entrée distincte a aussi été prévue pour le commissariat.

L’ensemble devrait être réceptionné pour juin 2019. Le déménagement pourra s’effectuer dans la foulée. Quant à la maison communale actuelle, elle devrait être détruite. « Nous voudrions y faire du logement avec, pourquoi pas, le principe du droit de superficie pour permettre au plus grand nombre de devenir propriétaire », conclut Vincent De Wolf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Projet

Avenue des Casernes
1040 Etterbeek

Rainbow Properties

Avenue de Tervueren 37
1040 Bruxelles
Tel: +32 2 732 37 24
info@rainbow-properties.be

Maître d’ouvrage

Commune d’Etterbeek
Avenue d’Auderghem 113-115
1040 Etterbeek
Tel: +32 2 627 21 11
info@etterbeek.be

Bureau d'architectes

Jaspers-Eyers Architects
Rue Haute 139
1000 Bruxelles
Tel: +32 2 514 04 96
architectes@jaspers-eyers.be

© 2020 – Tagada Concept. All rights reserved.